Rechercher

Voter c’est résister !

Voter c’est résister !

Les attaques et menaces terroristes veulent atteindre notre modèle démocratique, nos valeurs, nos libertés, notre mode de vie. Ils souhaitent également provoquer la division et développer la haine en favorisant l’opposition des uns contre les autres.

En réponse à ces actes barbares et à ces funestes desseins, nous devons résister, nous, citoyens, avec raison et intelligence, grâce aux outils que nous offre la démocratie.

Nous devons, d’abord, éviter de tomber dans les pièges grossiers que tendent tous ceux qui font le commerce de la haine et des oppositions aussi stériles qu’artificielles. Pour cela, nous devons rester unis car ce qui nous rassemble est infiniment plus important que ce qui nous oppose. Nous pouvons vivre nos différences comme de belles opportunités au service d’un enrichissement tant individuel que collectif.

Ensuite, nous devons répondre à cette dramatique perte d’idéal au sein de notre société. Il nous faut pour cela développer la solidarité, l’empathie, la coopération, la fraternité. Nous avons besoin de porter de l’attention les uns envers les autres pour combattre, à la racine, les inégalités de notre société qui constituent un des terreaux de la violence et du rejet de l’autre.
Nous devons, enfin, utiliser ce droit si important que nous permet la démocratie, qu’est celui de voter. Différentes enquêtes, en amont des attentats du 13 novembre, annonçaient un taux d’abstention très élevé, et en particulier chez les jeunes avec seulement 28 % de participation des 18-25 ans[1]. Le sondage Ifop/Anacej, publié le 25 novembre, entre en écho du récent baromètre de l’Afev[2] qui montrait, quant à lui, que les jeunes ont soif de politique mais sont en rupture avec la classe politique, ce qui est aujourd’hui une tendance générale au sein de notre société.

Si un renouveau profond de la politique est une urgence à laquelle nous devons nous atteler collectivement, nous devons aussi garantir la stabilité de notre démocratie et le socle de ses valeurs.

C’est pour toutes ces raisons que notre vote aux élections régionales des 6 et 13 décembre prochains sera un acte de résistance contre le fanatisme et un geste de défense de nos valeurs face à ceux qui font le commerce de la haine. Alors résistons, votons et restons unis !

 

@AfevFrance #VoterCestRésister #NousSommesUnis

 

 

[1] Nouveaux chiffres Ifop/Anacej : http://anacej.asso.fr/2015/11/26/sondage-ifopanacej-pour-les-regionales-vers-la-fin-dun-vote-jeune/

[2] Sondage 2014 de l’Observatoire de la jeunesse Solidaire : https://drive.google.com/file/d/0B6QNZT6GReI7UXB3UExjRFI3QjA/view?usp=sharing

 




One thought on “Voter c’est résister !

  1. fanny

    Je suis d’accord avec beaucoup de choses qui sont dites dans ce texte et pourtant… je ne pense pas que voter “républicain” (ahahah) dans ce système qui n’est pas démocratique est une manière de “sauver notre démocratie”. Des décennies de droite, puis de “gauche” (qui n’en est pas) nous prouvent que nous n’arrivons toujours pas à mettre en place un système démocratique dans notre pays.
    A l’afev,on se bat contre les inégalités et malgré des années de politique de “gauche”, malgré l’engagement des jeunes, nous peinons à réduire les inégalités. Il y a de multiples raisons mais la plupart d’entre elles sont POLITIQUES. Il n’y a plus de politique (dans le vrai sens du terme) dans notre pays depuis bien longtemps malheureusement. L’élite reste bien en place, garde ses privilèges grâce au pouvoir et les cartes ne sont pas redistribuées malgré nos cotisations, nos services (encore) publics… Bien sûr, il y a des avancées mais globalement, ça ne marche pas et on le voit dans les quartiers populaires comme dans les villages…
    Voilà que les habitants ne votent plus ou se mettent à voter extrême droite. Bien sûr le programme du FN est raciste, excluant… et VIDE surtout, il joue sur nos peurs en déployant de faux arguments… Mais qu’expriment les habitants en refusant de voter ou en votant FN ? Pour moi, c’est presque une “bonne nouvelle”, car je sais, pour en côtoyer bcp, que les gens ne sont ni racistes, ni idiots mais que par leur vote, que je respecte, ils expriment un ras le bol de cette politique qui est proposée depuis des lustres. Qu’ils en ont marre qu’on se foute de leur gueule, quoi. (exemple parlant : on nous a proposé 1 seul référendum en 20 ans sur la question de l’Europe et quand on a voté, on nous a dit “mauvaise réponse les gars, on va décider sans vous finalement”!!!!!)
    Leur vote FN est violent mais ce qui est intéressant, c’est ce que l’on peut faire de ça, de ce cri, non ? Juger ces gens ou voter pour un soit-disant “pacte républicain” n’est pas pour moi la solution, car cela redonne du pouvoir à ceux de droite très droite qui seront élus et ça ne changera jamais rien, on continuera ainsi élections après élections… En PACA notamment, il est quand même difficile de donner son vote à Estrosi !!!!
    On a besoin d’un vrai changement, non ? A tous les niveaux, non ? Si on veut réduire les inégalités en France comme dans le monde entier. Il nous faut un réel élan mais aucune des listes qui se présentent n’incarne cet élan. Dingue ! Alors, l’élan, bah c’est NOUS ! Tous les jours, lorsqu’on va faire du bénévolat pour lutter contre les inégalités, lorsqu’on crée sa petite entreprise éthique et solidaire, lorsqu’on donne le pouvoir aux salariés à travers des SCOP, lorsqu’on prend soin de sa grand-mère ou de la dame d’en-bas de chez nous, quand on plante un arbre, quand on crée une AMAP, quand on boycotte les banques, quand on renonce au nucléaire, quand on va dans la rue dire qu’on est pas d’accord, quand on monte des collectifs de citoyens pour organiser nos vies, quand on intervient quand on voit un acte de racisme, quand on accueille un migrant ou un SDF chez soi, quand on crée des asso… etc…etc…etc…
    La démocratie, c’est le peuple au pouvoir, non ? pas l’élite. Alors on est cet élan et c’est à nous de reprendre le pouvoir. Bien sûr, c’est cool d’accepter la différence et de dire qu’on est pour la paix dans le monde mais ce qui compte c’est comment on organise VRAIMENT nos sociétés ensemble, comment on s’entraide, comment on coopère, cohabite, co-écrit le futur, comment on se mélange vraiment et qu’ensuite, on va plus loin…
    Je n’ai pas les solutions toutes faites, d’ailleurs, elles ne le sont pas et c’est très bien car c’est à nous de créer des assemblées pour les trouver ensemble, se tromper, puis recommencer et avancer.
    On descend dans la rue ? On crée des asso d’entraides et de luttes ? on boycott ? on fait un pas de côté ? On s’intéresse vraiment à son voisin? On mélange nos communautés ? On mange en-bas de chez nous ce soir ? on mène des actions dans les supermarchés ?… y’a plein d’idées partout et la bonne nouvelle c’est qu’on est des milliards à penser la même chose. elle le dit si bien “ils ont le chiffre, on a le nombre !”
    On peut, si on veut, aller voter dimanche. Et on peut aussi aller devant le bureau de vote dimanche pour parler aux autres habitants, échanger, créer des débats publics, s’organiser, se marrer et aller frapper à la porte de ceux qui ne votent pas pour papoter… on verra que pour beaucoup de choses, on est d’accord.
    L’avenir, je ne sais pas… une 6ème république ? Avec des élections par tirage au sort (ça a déjà bien fait ses preuves), l’utilisation du référendum ou des votations “à la suisse”, tous les mois, sur tous les sujets qui nous concernent, des commissions extra municipales, la fin des lobby, des élections sans candidat, des conseils de jeunes, d’enfants, mettre notre nez partout où on est concernés : asso, institutions, collectivités… et donner notre avis partout.
    Faudra apprendre à se connaître soi, à rencontrer l’Autre, à coopérer et à construire ensemble. Faut pas avoir peur, ça peut être que mieux !
    C’est peut-être un peu utopique de dire ça, là entre 2 tours… mais qu’est ce qu’on peut dire d’autre à part que ces candidats sont obsolètes, que c’est des vieux conservateurs et que c’est à nous de construire le monde dans lequel nous voulons vivre et que ce n’est pas avec les solutions d’hier qu’on peut résoudre les problèmes d’aujourd’hui… J’ai bon espoir. D’ailleurs, je m’y remets.
    Bravo ! Continue l’Afev de proposer d’autres possibles! Ca va finir par marcher !

Les commentaires sont fermés.

Translate »