Rechercher

Observatoire des Jeunes et de l’Engagement : Les résultats de l’enquête

Observatoire des Jeunes et de l’Engagement : Les résultats de l’enquête

La parole aux jeunes !

Mardi 26 mars, l’Afev, en partenariat avec l’institut CSA, rend publique une enquête menée auprès d’un échantillon de 1 000 jeunes, âgés de 15 à 30 ans, représentatifs de la société française.

Thème de l’enquête : Les jeunes français et l’Europe

Les résultats de l’enquête

CLIQUEZ ICI pour consulter l’intégralité des résultats de l’enquête.

En exclusivité nous vous communiquons les résultats, qui selon nous sont les plus significatifs :

-> Pour eux s’impliquer dans la vie publique européenne se résume majoritairement par le vote aux élections européenne (55%), s’impliquer dans le cadre d’un service civique (45%) et adhérer à une ONG ou association (43%).

-> Alors que 73% d’entres eux se sentent citoyens français, seulement 5% se sentent citoyen européen et 20% citoyen français et européen.

-> Travailler (79%), étudier (73%) et vivre dans n’importe pays (63%) de l’Union Européenne sont les piliers de la citoyenneté européenne pour les 25% de jeunes qui se sentent européens.

-> En terme de représentation de l’Union Européenne, la diversité (37%), la paix (35%) et la mobilité (35%) sont les items qui ressortent majoritairement.

-> 82% des jeunes ont déjà voyagé dans au moins un pays de l’Union Européenne avec une majorité qui a visité au moins 4 pays.

-> Les 18% de jeunes qui n’ont jamais voyagé en Europe avance le manque de moyen financier (73%).

-> En terme d’urgence les jeunes considèrent que le réchauffement climatique (57%) et la lutte contre la pauvreté (46%) sont les premières urgences pour l’Union Européenne.

Mais, ils pensent que l’Union Européenne n’est pas à la hauteur : réchauffement climatique (80%) et la lutte contre la pauvreté (76%).

Réactions

Les points saillants de cette enquête nous inspirent plusieurs réflexions :

Cette enquête traduit un faible sentiment d’appartenance des jeunes à l’Europe en matière de citoyenneté et d’identité. La relation à l’Europe paraît beaucoup utilitariste que politique. En effet, l’emploi, les études et le tourisme sont les liens forts qui raccrochent les jeunes à la réalité européenne. Ainsi, l’Union Européenne leur apparaît comme une ressource pour trouver du travail, se former ou voyager.

Ceci démontre l’éloignement croissant des dimensions institutionnelles et du rôle que joue actuellement les formations politiques pour revitaliser l’idée européenne. Cette réalité conforte l’image bureaucratique et technocratique renvoyée plus généralement par l’Union Européenne.

Pour retrouver une perspective historique aux yeux des nouvelles générations ils apparaît urgent d’intégrer les fortes attentes exprimées par les jeunes. Ainsi par exemple,  en matière de réchauffement climatique, ils pensent à 80% que l’UE n’est pas à la hauteur, et de lutte contre la pauvreté.

La présentation et analyse de cette enquête seront le mardi 26 mars à 17h, en présence notamment de Thomas Porcher (économiste), Béatrice Angrand (Secrétaire générale de l’Office franco-allemand pour la Jeunesse), Anne Macey (Déléguée générale de Confrontations Europe), Richard Werly (journaliste Le Temps), Philippe Ricard (journaliste au Monde), Piruza Antonyan (étudiante), Eden Loubaho (lycéenne) et des jeunes volontaires de l’Afev.

Pour plus d’information et pour consulter l’intégralité de l’enquête :

www.lab-afev.org/observatoire




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »