Rechercher

Med’In à Nice : une inauguration festive

Med’In à Nice : une inauguration festive

Mercredi 13 février à Nice, sur le campus Saint Jean d’Angely de l’Université Côté d’Azur, l’inauguration de l’Engagement Center et de Med’In, tiers-lieu de l’innovation sociale porté par l’Afev, a attiré un public fourni et curieux. Pour l’accueillir, un groupe de salariés et volontaires surmotivés de l’Afev avait préparé un parcours aussi informatif qu’interactif, avant les discours des principaux partenaires puis un cocktail en musique. Une soirée parfaitement réussie, grâce à l’engagement de toutes les parties prenantes de cet espace novateur.

Dans le cadre d’un partenariat étroit avec l’Afev, l’Université Côte d’Azur a ouvert au sens propre ses portes aux salariés et bénévoles de l’association. Nouveau temps-fort d’une solide et pérenne collaboration entre ces acteurs, l’inauguration de l’espace Med’In (pour Méditerranée Innovation) ce mercredi 13 février s’est déroulée dans une ambiance d’expressive satisfaction pour l’ensemble des parties prenantes. « Une collaboration incarnée », comme l’a indiqué dans son discours introductif Jérôme Sturla, Directeur du développement urbain à l’Afev, « née d’une intuition partagée il y a quatre ans » avec les équipes locales aujourd’hui représentées par la très applaudie Anne-Hélène Lecomte, Déléguée territoriale de l’Afev de Nice. Arborant comme l’ensemble de ses « troupes » le t-shirt rouge caractéristique, cette dernière avait orchestré en fin d’après-midi le parcours informatif mis sur pied par des salariés et bénévoles enthousiastes.

Déambulation informative

Sur les 175 mètres carrés de la coursive/mezzanine surplombant les 500 mètres carrés de locaux jusqu’alors occupés par le Restaurant universitaire du campus Saint Jean d’Angely, des binômes ou trinômes d’étudiants et jeunes actifs de l’Afev ont proposé aux visiteurs venus nombreux une série d’ateliers : « Présentation générale et engagement de la jeunesse » avec Gilliane et Louis, « Accompagnement individuel » avec Marina et Adeline, « Présentation de Med’In » avec Anaëlle, « Tous acteurs des quartiers » (projets Enfants nouvellement arrivés en France et Madeleine) avec Maeva et Lilou, « Volontaires en résidence » avec Khaoula, Soukaina et Paul…

Autant d’ateliers illustrés de slides ou témoignages écrits, enrichis par des questions à piocher dans un chapeau, permettant tout à la fois de prendre connaissance (sinon possession) des locaux tout en découvrant ou perfectionnant ses connaissances quant aux diverses actions de l’Afev. Un parcours vivant et enjoué, qui a su convaincre les participants – le président de l’Université Nice Sophia Antipolis Emmanuel Tric en tête – d’entrer de plain-pied dans les échanges, et de valoriser la circularité de la parole en un nouveau lieu dédié au dialogue à bâtons rompus. Tant, comme l’indiquera plus tard Jérôme Sturla : « Parfois, le lieu précède l’usage ; il y a des choses qui vont émerger, être mises en œuvre ici dont nous n’avons pas par anticipation connaissance. Nous restons en effet partisans de la doctrine un plus un égale trois, pour faire émerger des projets innovants. »

Learning, Career & Civic Centers

Concrètement, Med’In se conçoit à la fois comme un « Learning center » visant à « agir pour la réussite éducative » (en créant des passerelles entre le monde étudiant et les quartiers), un « Career Center » pour aider à l’orientation et mieux connaître le monde économique (en rendant les jeunes acteurs de leur projet d’avenir) et un « Civic Center », afin de « développer l’engagement de la jeunesse et les initiatives citoyennes » (en faisant de l’engagement un outil à fort impact social). Le tout dans le but de considérer une bonne fois pour toutes l’étudiant comme un acteur à part entière, et d’achever de décloisonner l’Université avec son environnement, de lui permettre d’interagir avec les territoires environnants.

En matière de Learning center sont déjà envisagées des activités comme des cafés avec les jeunes accompagnés ou les parents, la mise à disposition des outils numériques pour les binômes accompagnant/accompagné, des journées de sensibilisation et des séjours d’immersion à l’Université. En termes d’orientation, des rencontres métiers et ateliers ciblés. Concernant la dimension citoyenne, des réunions d’information, des ateliers engagés, un espace de valorisation de projets divers… Sachant que dans tous les cas, l’espace accueillant par définition toutes les bonnes idées, aucune liste d’activités ne saurait à l’heure actuelle prétendre à l’exhaustivité.

Selon le même Directeur du développement urbain, ce tiers-lieu innovant « a une importance aussi bien pour les équipes locales de Nice, qui se voient ainsi dotées d’un nouvel espace qui permettra je l’espère un changement d’échelle de nos actions, mais aussi pour l’Afev au niveau national, dans la mesure où nous espérons que ce lieu fera des petits dans d’autres villes de France. » Il vise à devenir « la chambre d’écho entre l’institution universitaire et les territoires. » De fait, si Méd’In a pu voir le jour à Nice, c’est sans doute parce que l’Université Côte d’Azur en tant que regroupement d’établissements d’enseignement supérieur s’engage depuis un moment sur la reconnaissance formelle de l’engagement étudiant (77% des 200 étudiants impliqués au sein de l’Afev Nice en bénéficient déjà), comme sur la démocratisation de l’accès à l’enseignement supérieur (dans le cadre du PIA III). Deux bonnes raisons pour le Directeur scientifique de Démo’Campus Jules Donzelot, ainsi que pour le Directeur Général et la Directrice des Programmes de l’Afev Christophe Paris et Eunice Mangado-Lunetta – tous présents pendant la soirée – de décider de soutenir activement le projet.

“Faire entrer physiquement l’Afev dans l’Université”

Pour ce faire, Med’In a aussi pu compter sur des partenaires : la Banque des Territoires, la région PACA, la Ville de Nice, la CAF, le Rectorat, BNP Paribas, mais aussi la Fondation Eiffage, pour laquelle Thomas Migliore était venu s’exprimer. Responsable Développement/Montage chez Eiffage Immobilier, et nommé parrain en interne de ce projet, ce dernier a tenu à exprimer à quel point Med’In avait « vraiment du sens », dans le cadre des opérations soutenues par la Fondation en France comme à l’international, puisqu’en plus de « répondre aux critères de soutien de l’insertion, d’intérêt général, il s’inscrit dans le temps. » D’autant que concernant le rendu des travaux, son œil d’expert en construction ne peut que le confirmer : « Quand on compare l’avant et l’après, on ne peut que constater une très belle réussite. »

Une belle réussite qui vient aussi couronner plusieurs années « de persévérance et de détermination », comme l’a indiqué Sophie Raisin, vice-Présidente de la Commission Formation et Vie Universitaire du conseil académique de l’Université Nice Sophia Antipolis, qui s’est souvenu du souhait commun, dès ses premières rencontres avec Anne-Hélène en 2012, « de faire entrer physiquement l’Afev au cœur de l’Université. » « Très très heureuse » d’assister à cette inauguration suite à tant d’années d’efforts, elle a aussi souligné que « ce lien incarne bien deux valeurs essentielles selon moi : la pérennité des liens, et la loyauté nécessaire entre partenaires. »

Après avoir remercié la directrice du Crous ainsi que la Ville de Nice et sa Métropole (en la personne de Véronique Paquis, vice-Présidente et adjointe en charge de l’Enseignement Supérieur), elle s’est adressée aux étudiants eux-mêmes : « On compte beaucoup sur vous, parce que l’Université a l’ambition de vous accompagner vers une vie, professionnelle comme privée, de citoyens, où vous serez ouverts aux autres et saurez tendre la main – ce dont nous avons grand besoin aujourd’hui. » Un vœu qu’a partagé le Président Emmanuel Tric, qui après s’être dit « émoustillé et joyeux » de voir tous ces gens assemblés en ce lieu, a rappelé que « nous sommes tous des étudiants, nous apprenons tout le temps les uns des autres », et que si des projets cousins sont en cours sur les campus de Valrose ou de Sophia Antipolis, c’est parce que « le plus important, dans sa formation, c’est de s’apercevoir qu’on est maître de sa propre action. Éclatez-vous à fond, cette expérience va vous suivre toute votre vie. »

Une conclusion joyeuse et optimiste avant lancement du cocktail et des concerts qui sont venus conclure cet événement.

François Perrin




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »