Rechercher

Les Écoles des parents et des éducateurs (EPE), des acteurs historiques de l’accompagnement des parents et des jeunes

Les Écoles des parents et des éducateurs (EPE), des acteurs historiques de l’accompagnement des parents et des jeunes

Contribution de la Fédération nationale des Écoles des parents et des éducateurs à la Journée du refus de l’échec scolaire 2019

CLIQUEZ ICI pour s’inscrire – Pour en savoir plus : refusechecscolaire.org

Prévention, coéducation et aide fondées sur la valorisation des ressources personnelles sont les objectifs principaux de l’accompagnement proposé par les Écoles des parents et des éducateurs. Prenant en compte les familles dans toutes leurs composantes, quelle que soit leur situation culturelle, sociale et économique, les EPE, depuis la création de la première d’entre elles, en 1929, se sont fixé comme mission de :

  • Contribuer à rendre les parents et les jeunes acteurs de leur vie
  • Accompagner le développement de l’enfant et de l’adolescent
  • Favoriser le dialogue dans le groupe familial
  • Accompagner les moments de crise dans la familleC’est par le biais de groupes de parole, de conférences, d’entretiens individuels, de services d’écoutetéléphonique, de formations de professionnels de l’action éducative et sociale qu’elles tentent d’apporter leursoutien à des foyers confrontés aux mutations complexes de la structure familiale et de leur environnement. Porteuses de structures comme les Points accueil écoute jeune, les Café des parents®, les Point d’écouteparents®, les EPE œuvrent au plus près des parents et de leurs enfants afin de lutter contre les inégalités éducatives.

Accompagner vers la réussite

Les EPE mènent de nombreuses actions au sein même des établissements scolaires au côté des professionnels, des parents ou directement des enfants pour prévenir le décrochage scolaire, favoriser les relations famille- école, accompagner les moments critiques que vivent les élèves et leurs parents. En accompagnant les familles et les professionnels, les EPE cherchent à réunir toutes les conditions pour que l’environnement scolaire soitporteur et propice à l’apprentissage. Ainsi, leur rôle répond à un dessein global de prévention et de promotion du mieux-vivre à l’école. Que ce soit par la mise en place de permanences psychologiques dans les collèges,d’animations collectives, de débats ou d’une orientation vers l’EPE, l’objectif est d’offrir aux élèves un espace pour exprimer leurs émotions et leurs problèmes : résultats scolaires, rapports difficiles avec leurs pairs, leurs parents ou leurs enseignants, citoyenneté, questions affectives et sexuelles, rapport au corps…

Accompagner à la réussite scolaire passe également par l’accompagnement des parents. Prendre en compte leur propre rapport à l’école et à l’apprentissage les aide à prendre ou reprendre leur place dansl’accompagnement de la scolarité de leurs enfants. Dans le champ scolaire comme dans tous les champsde l’éducation, la place des parents est essentielle.

Les actions innovantes de notre réseau

Dédramatiser l’entrée en sixième : depuis six ans, l’École des parents et des éducateurs d’Aix et Pays d’Aix intervient dans des classes de CM2 afin d’aider les élèves à mieux vivre leur passage au collège. Un dispositif misen place en collaboration avec la compagnie de théâtre Les 4 Dauphins. En mai, une psychologue de l’EPE d’Aix- en-Provence et deux comédiens viennent jusqu’au élèves pour évoquer leurs éventuelles inquiétudes et interrogations concernant l’entrée au collège. Les comédiens jouent de petites saynètes et les invitent à improviser la suite avec eux. Puis la psychologue entame des échanges avec le reste de la classe sur le même sujet. L’enchaînement des saynètes et des improvisations des élèves permet d’aborder de nombreux thèmes.Les enseignants assistent à l’atelier, ce qui leur permet de poursuivre les échanges en classe.

Des ateliers sur l’estime de soi pour les lycéens et jeunes adultes : dans le cadre du Pacte éducatif régional1, certaines EPE ont proposé aux établissements scolaires des ateliers sur l’estime de soi destinés aux lycéens, aux apprentis et à leurs enseignants. S’il est difficile de préparer les jeunes à l’avenir, il est possible de les aider àfaire face au présent. Orientation scolaire imposée, déception amoureuse, perte d’un ami, harcèlement etc. l’important est de ne pas les laisser seuls, de leur permettre de trouver des appuis chez les adultes de leur entourage. Travailler aussi avec eux sur leur estime de soi, avec en perspective leur autonomisation, leur réussite personnelle et la réduction des inégalités sociales, contribue à la prévention du mal-être, du décrochage scolaire et des addictions. En parallèle, une formation est proposée à l’équipe administrative et pédagogique afin d’améliorer la communication avec les élèves.

Liv’la Kaz : dans le cadre de leur dispositif d’accompagnement à la lecture la Case à lire2, les professionnels del’EPE ont lancé Liv’la Kaz, un atelier de lecture familiale issu de l’initiative Des livres à soi3. L’objectif de ce programme de médiation consacré à la littérature jeunesse est de démocratiser la lecture en famille et d’en faire un outil de lutte contre l’illettrisme et les inégalité d’accès à la culture. Un projet particulièrement opportun à la Réunion, dont le taux d’illettrisme atteint 21 %, soit trois fois la moyenne nationale. Ainsi, deux personnes ayant été formées à la médiation littéraire prennent en charge une vingtaine de familles et leur proposent des ateliers de familiarisation avec les livres ainsi que des sorties en bibliothèque et en librairie. Au terme des 6 ateliers thématiques, des chèques livres d’une valeur de 80 € leurs sont donnés afin qu’ils démarrent une bibliothèque familiale. Quel que soit le niveau de lecture des parents, ils découvrent que le livre jeunesse peut être un objet de partage avec leurs enfants et contribuer au renforcement de leurs liens avec eux. Ils reprennentégalement confiance dans leur capacité à utiliser un objet même s’ils n’en maîtrisent pas tous les aspects.L’univers de la littérature démystifié, certains parents s’inscrivent à la bibliothèque avec leurs enfants pourpoursuivre l’expérience. Leur attitude nouvelle face à la lecture influence ainsi l’intérêt propre des enfants pour ces apprentissages de base.

1 Destiné aux lycées publics et privés, aux CFA1 et aux MFR2, ce pacte encourage les projets ou parcours éducatifs favorisantl’esprit d’engagement, de responsabilité et de créativité. Il met l’accent sur le civisme, la culture et l’ouverture aux autres, la prévention et la promotion de la santé, la lutte contre les addictions. L’axe 1 du PER, « Esprit d’engagement », concernele civisme, les valeurs de la République et la prévention de la radicalisation. L’axe 3, « Esprit de responsabilité », cible le travail sur l’estime de soi (comportements de santé, relation à soi et aux autres) et l’autonomie pour prévenir le décrochagescolaire et les addictions.

2 Dispositif Réunionnais dans lequel une association propose une activité́ de loisir aux usagers ayant des difficultés à lire, écrire, compter… La Case à Lire est donc un outil d’éducation populaire et un moyen de lutte contre l’illettrisme. Il s’agit de conduire l’usager à la pratique de la lecture et de l’écriture par le biais d’une activité́ de loisir librement choisie et pratiquée régulièrement dans une structure de proximité́.

3 Le dispositif de médiation à la littérature jeunesse, de démocratisation de la lecture et de prévention de l’illettrisme est porté par l’association organisatrice du Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis et son École du livre de jeunesse.

page2image35912

Le réseau des écoles des parents et des éducateurs

Au cœur du champ social depuis plus de quatre-vingts ans, le réseau des Écoles des parents et des éducateurs (EPE) est un acteur historique du soutien à la parentalité. Les Écoles des parents et des éducateurs proposent différentsservices d’écoute, d’information et d’accompagnement aux parents, aux jeunes et aux professionnels sur lesquestions relationnelles et d’éducation.

Le réseau des Écoles des parents et des éducateurs est représenté par la Fédération nationale des Écoles des parents et des éducateurs (Fnepe), créée en 1970. Association loi 1901 reconnue d’utilité publique, indépendante de touteorganisation confessionnelle, syndicale ou politique, elle anime et coordonne un réseau d’associations nomméesÉcoles des parents et des éducateurs (EPE), dont la première a été créée à Paris en 1929.

La Fnepe soutient le développement de son réseau par la mutualisation et la capitalisation des pratiques, la réflexion et la prospective à l’occasion de journées d’échanges, de colloques nationaux et de projets multi partenariaux et à travers la publication de la revue L’école des parents, coéditée avec les éditions érès.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »