Rechercher

Les ascensions de Laurence Lascary ! (1)

Les ascensions de Laurence Lascary ! (1)

A travers cette première interview, Laurence Lascary, productrice de « l’Ascension», évoque les sources d’inspiration d’un film qui a obtenu le Grand Prix du Jury au Festival de films de comédie de l’Alpe d’Huez en 2017.

Au delà de sa dimension humoristique, cette production retrace l’histoire de Nadir Dendoune, auteur du livre «Un tocard sur le toit du monde ». Ce récit raconte l’itinéraire d’un jeune de Seine-Saint-Denis qui a gravi l’Everest par défi (social) sans aucune compétence en matière d’alpinisme. Les rires ne peuvent masquer l’émotion que suscite cette aventure qui résonne comme une forme de revanche sociale. Le message délivré nous rappelle que personne n’a vocation à être assigné à résidence. De la cité des 4 000 à la chaine de l’Himalaya, tout le monde peut se construire une trajectoire de vie, dépasser le racisme et les préjugés. Au delà des déterminismes sociaux et des visions stigmatisant les banlieues, « l’Ascension » révèle la dimension humaine de ces territoires.

Les hommes et les femmes qui y vivent, singulièrement les jeunes, regorgent de ressources et d’ambitions. Parfois il suffit d’un déclic, d’une opportunité ou tout simplement d’une passion pour qu’une fiction devienne réalité.

Laurence Lascary est elle-même le produit et le moteur de ces aspirations. Originaire d’une cité populaire elle dirige désormais une société de production audiovisuelle « De l’autre côté du périph’ » dacp.fr/presentation créée en 2008 qui remporte le prix « Talent des cités ».

Sa croyance dans le métissage et l’intérêt qu’elle porte aux cultures urbaines lui ont permis de s’inscrire dans la durée. Ainsi, elle obtient, en décembre dernier, le prix spécial du jury du concours « Créatrice d’avenir ».

L’avenir des populations vivant dans les quartiers les plus défavorisés de notre pays lui semble chevillé au corps. Ses implications professionnelles rejoignent ses aspérités sociales. Telle une boussole, elles nourrissent ses engagements pour une société plus ouverte et plus tolérante.

Les prochaines semaines, nous publierons d’autres paroles de Laurence Lascary qui illustreront sa croyance en une France plus diverse.

Emmanuelle Soler et Jérôme Sturla

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »