Rechercher

Le Social Truck : une déclinaison solidaire du Foodtruck

Le Social Truck : une déclinaison solidaire du Foodtruck

Depuis le début de l’année, le Social Truck de l’Afev Toulouse est en service ! Pensé par les équipes locales de l’Afev et d’ores et déjà applaudi par les partenaires universitaires ou territoriaux, il vise à créer du lien et à lancer des passerelles entre jeunes engagés et habitants des quartiers populaires. Une initiative qui pourrait faire des petits…

Inauguré le 19 décembre dernier en présence d’une représentante du préfet, de l’ancien Ministre Jean-Louis Borloo, du maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc et du secrétaire général de l’Afev Thibault Renaudin, le Social Truck de l’Afev Toulouse sillonne depuis lors marchés et campus. L’objectif ? Selon Élodie Tesson, déléguée territoriale de l’association, « nous avions repéré un besoin, celui d’aller au plus près des publics, de ceux en particulier qui n’ont pas l’habitude d’utiliser nos outils. »

D’où l’idée d’imaginer cet « outil mobile et mutualisable », susceptible d’être utilisé aussi bien par les équipes de l’Afev (« en vue de dynamiser les quartiers, de sortir nous aussi de nos murs ») que par des étudiants porteurs de projets susceptibles d’être présentés et animés en extérieur. Un projet, surtout, imaginé par des jeunes engagés et animé désormais par des « services civiques ».

Ce « livreur d’initiatives et d’échanges », comme il en affiche la couleur dans sa décoration, estafette amovible et espace éphémère, s’inspire évidemment du principe des « food trucks » qui pullulent sur tout le territoire. Seulement, en lieu et place d’un panini, d’un cornet de frites ou d’une pizza, il a pour vocation de distribuer de l’information, de l’animation et surtout du lien social en tous ses lieux ponctuels d’implantation. Et ce au moyen d’un matériel embarqué susceptible de créer ex nihilo des espaces pour partager un café, des renseignements ou un temps de discussion. Une idée originale qui a conquis des partenaires comme les Universités (pour l’investissement de départ) ou les collectivités territoriales, dont la Préfecture (pour en assurer le fonctionnement et la pérennisation).

Ainsi, le Social Truck a déjà multiplié les sorties : à l’occasion des Assises métropolitaines de Toulouse Métropole en décembre (pour les 40 ans de la politique de la ville) ; sur le marché de la Reynerie (avec le centre social et Reynerie Miroirs, le journal des habitants) ; et le 7 mars dernier sur celui de Bellefontaine (pour une action de sensibilisation sur les inégalités hommes/femmes, à la veille de la Journée internationale des femmes). Partout où il se gare, il suscite la curiosité, et facilite les interactions. Pour autant, l’échange n’est par définition pas censé s’opérer à sens unique : « Avec notre fil rouge « boîte à expression », poursuit Élodie Tesson, il s’agit aussi de devenir un capteur d’impressions, de paroles et d’expériences émises directement par les habitants. »

Quant à la dimension mutualisation, une association étudiante ayant disposé d’un fonds d’initiatives a d’ores et déjà décidé d’utiliser le véhicule. Afin d’offrir à leur projet le plus grand rayonnement possible, les équipes de l’Afev lui ont prodigué des conseils : « Mieux vaut, par exemple, organiser un café à ciel ouvert le midi, et opter pour une présentation originale. » A ce titre, l’utilisation du Social Truck est ouverte aux partenaires, associations locales, universitaires et collectivités. On lui souhaite bonne route !

Article paru dans Universités & Territoires en mars 2018

 

L’Afev Toulouse lance une campagne de financement participatif pour son Social Truck. Vous aimez le projet ? Vous souhaitez le soutenir ? Toutes les aides sont les bienvenues.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »