Rechercher

La lente progression de l’utilisation d’un outil d’accompagnement en ligne d’orientation professionnelle des adultes

Agnès BERJON

INTERMIFE France

agnes.berjon@intermife –ra.com

 

 

La lente progression de l’utilisation d’un outil d’accompagnement en ligne d’orientation professionnelle des adultes

Présentation et résumé de la contribution

        Éléments de contexte (cadre – public – problématique)

Depuis 2009, le réseau des Maisons de l’Information sur la Formation et l’Emploi (MIFE), ont mis en place, en lien avec l’OFPC de Genève, avec l’appui d’un programme européen INTERREG, in outil d’orientation en ligne à destination du public comprenant un module d’information et un module d’accompagnement à distance, «www. jemoriente.info ». On constate que le module d’information est davantage utilisé, même si le module d’accompagnement a bénéficié depuis 2 ans d’une augmentation du nombre de consultations.

        Objectifs et résultats attendus

L’outil « jemoriente » a pour objectif de favoriser l’utilisation du numérique en orientation en proposant une alternance de RV présentiels et à distance de façon à optimiser les rendez vous présentiels par du travail à distance tout en maintenant la référence unique à un professionnel d’orientation, et à diminuer les déplacements, rapprochant les services des populations les plus excentrées.

En 2015, le nombre de visites a quasiment doublé par rapport à 2014, avec 33 097 utilisateurs ayant ouvert 36 047 sessions et fait 49 868 recherches d'information en utilisant le moteur de recherche interne du site jemoriente.info. Dans près de 92 % des cas ce sont de nouveaux utilisateurs

L’effet de la mise en œuvre du dispositif Compte Personnel Formation (CPF), a sans doute généré des demandes d’information. Cette augmentation des visites (36 047 visites au lieu de 17 778 en 2014) montre un intérêt du public pour l’outil, avec cependant une utilisation plus importante du module de recherche d'information en ligne, au détriment du module de conseil.
La part des consultations à partir des mobiles ou tablettes est en constante augmentation au détriment des ordinateurs de bureau ce qui est une tendance générale.
En ce qui concerne le module « orientation », 114 utilisateurs ont ouvert un dossier et ont été suivis en 2015, en nette progression (63 en 2014) ce qui a donné lieu à un accompagnement en ligne c'est à dire à la réalisation par la personne d'une activité en ligne de préparation d'un entretien de conseil ou de suivi après cet entretien.

Ce module a été utilisé par des personnes accompagnées principalement par le chef de projet INTERMIFE, lui-même spécialiste en orientation.

Si l’outil jemoriente.info progresse en consultation, la demande de rendez-vous physique reste majoritaire.

        Quels enseignements tirez-vous à ce stade d’avancement de la réflexion et/ou de la mise en œuvre ?

L’utilisation d’outils à distance nécessite des actualisations régulières au vue de l’avancée des technologies et des matériels (augmentation de l’utilisation par les smartphones et tablettes) que les moyens des réseaux associatifs d’orientation n’ont pas facilement.

Les publics comme les professionnels de l’ orientation privilégient le rendez vous présentiel et peinent à intégrer le numérique dans le processus d’orientation et d’accompagnement

        Pouvez-vous préciser les deux ou trois points (questions, propositions, remarques) que vous souhaiteriez mettre en exergue et en débat durant le carrefour choisi ?

Comment accélérer l’intégration à la fois par les professionnels et par le grand public, des outils numériques en orientation et notamment les outils d’accompagnement, beaucoup moins nombreux que les outils d’information, alors que les études (ex PRAO/INETOP) montrent cette difficulté d’intégration ?

Comment convaincre les financeurs de projets numériques de la nécessité d’actualisation des outils sans poser un nouveau projet avec une autre méthodologie ?




Translate »