Rechercher

Ils soutiennent les KAPS !

Ils soutiennent les KAPS !

Les KAPS “un formidable outil pour promouvoir les solidarités de voisinage”

par Cédric VAN STYVENDAEL, Directeur général d’Est Métropole Habitat

“Depuis plusieurs années, nous nous attachons à développer des relations de proximité et de qualité avec les hommes et les femmes, de différents âges et de différentes conditions qui vivent sur les territoires et dans les résidences que nous gérons. C’est ainsi que nous nous sommes saisis du projet de Kolocations A Projets Solidaires proposé par l’Afev considérant qu’il s’agit là d’un formidable outil pour promouvoir les solidarités de voisinage. Grâce à leur présence quotidienne et à leur engagement, les étudiants sont à même de créer des liens avec leurs voisins et ainsi de lancer une dynamique au autour de projets innovants.

En 2012, Villeurbanne Est Habitat avait inauguré la première Kolocation A Projets Solidaires du Grand Lyon. Fin 2013, nous avons signé une convention de partenariat avec l’Afev et assurerons la production d’une centaine de places d’ici à l’horizon 2017.”

 

“Développer, construire des logements en zone tendue c’est bien, proposer avec logement un projet de vie à des jeunes étudiants ou actifs en lien avec leur quartier, c’est mieux!”

par Marc Schaeffer, Directeur Général de DOMIAL

“Et ce concept est devenu réalité puisque le 22 septembre 2016, nous avons inauguré à la MEINAU un programme mixte, GREENPARC.

DOMIAL essaie de se tenir informée des tendances de la société, de l’habitat et d’élargir son offre. La colocation fait partie d’une évolution sociétale puisque dans une colocation, on retrouve des étudiants, de plus en plus de jeunes actifs, et il y a des colocations d’actifs seniors voire de retraités qui voient le jour. Nous avons décidé dans un premier temps de nous concentrer sur les colocations de jeunes étudiants et actifs, politique impulsée par Action Logement, notre actionnaire.” > Cliquez ici pour lire l’entretien complet

 

“Les actions menées par les kapseurs dans les quartiers prioritaires de la ville où ils sont implantés (les kaps) s’inscrivent dans des projets de territoires.”

par Jean-Yves PELLEGRY : Chef de projets Publics Spécifiques Direction Gestion Locative Clientèle – Nantes Métropole Habitat

“Il y a principalement un double intérêt à être partenaire du projet Kaps. Tout d’abord, en louant des logements en colocation à un public étudiant, nous participons aux réponses possibles apportées en matière de logement étudiant et plus largement à la question du logement des jeunes. Le second intérêt est bien sûr lié aux projets que les kapseurs vont mener auprès de la population et donc auprès de nos locataires. Des projets qui ont vocation à créer du lien social dans nos quartiers, notamment avec les contacts quotidiens que les kapseurs peuvent avoir avec la population, comme les repas partagés, les crémaillères ou les distributions de gâteaux en porte à porte.” > Cliquez ici pour lire l’entretien complet

 

 

“Sans le contrat de partenariat, la rénovation totale du campus Jean Jaurès aurait pris un siècle”

par Nicolas Golovtchenko : sociologue et Vice-Président délégué de l’Université Jean-Jaurès Toulouse, chargé du patrimoine immobilier.

“En 1971 était livré sur le quartier du Mirail “un campus incomplet, capable d’accueillir moins de 10 000 étudiants et présentant des dysfonctionnements majeurs”, selon le site dédié à la rénovation de l’Université – rebaptisée – Jean Jaurès. Suite aux contrat de plan État-région (CPER) 2000-2006 puis 2007-2013, à des premiers travaux et la mise en place d’un “dialogue compétitif entre l’Université et des groupements d’entreprises”, Nicolas Golovtchenko revient sur les étapes ayant mené à la reconstruction totale du campus… qui accueille désormais plus de 25 000 étudiants.” > Cliquez ici pour lire l’entretien complet

 

Les kapseurs “boosters de quartier”

par Emmanuel Bertin, Directeur du Pôle Politique de la ville, cohésion territoriale et insertion de la Ville de Metz

“Cette installation d’étudiants engagés volontaires dans le quartier a eu d’importants bénéfices, un impact sur la vie social du quartier, des publics nouveaux sont venus s’installer dans des barres et ont amenés un autre regard sur ce quartier, sur les gens qui l’habitent. Le programme a pu et su développer aussi des solidarités de proximité, de voisinage, des animations […]. Leur énergie et leur dynamisme, leur volonté d’agir a été vite repéré et salué dans le quartier avec un lien de confiance qui a pu se jouer avec les habitants.

Les kapseurs sont des habitants qui s’engagent, ils ne sont pas des ingénieurs de projets ni des responsables associatifs […], ils ne peuvent pas tout révolutionner dans le temps où ils sont là […]. Mais leur engagement permet de trouver les voies et moyens d’actions qui vont être compris et intéressants pour les habitants et qui vont être complémentaires à l’action publique et à l’action associative du quartier concerné.”

Témoignage vidéo d’Emmanuel Bertin :

 

“C’est un bon exemple d’immersion des jeunes et des étudiants dans les quartiers. C’est pour nous un outil singulier permettant la création du lien social qui nous fait parfois défaut. C’est permettre la rencontre entre les habitants et les étudiants”

par Robin SALECROIX – Ville de Nantes : Conseiller municipal délégué à la vie étudiante et au logement des jeunes

“L’Afev de Nantes, avec qui nous agissons depuis 1998 dans le domaine de l’accompagnement à la scolarité, avait conduit quelques expérimentations de valorisation de l’engagement solidaire étudiant durant les années 2000. La Ville de Nantes a toujours été partenaire des initiatives de l’Afev et a mobilisé rapidement un premier bailleur social, “Nantes Métropole Habitat”.

Le projet Kaps est un bon exemple d’immersion des jeunes et des étudiants dans les quartiers. C’est pour nous un outil singulier permettant la création du lien social qui nous fait parfois défaut. C’est permettre la rencontre entre les habitants et les étudiants.”

 

 

Les Kaps, un projet soutenu par :

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »