Rechercher

Frédéric AUREGAN (BNP Paribas) : « L’Alternance : moteur d’insertion pour les étudiants, facteur de croissance pour les territoires »

Frédéric AUREGAN (BNP Paribas) : « L’Alternance : moteur d’insertion pour les étudiants, facteur de croissance pour les territoires »

Toujours à l’affût des bonnes pratiques et innovations en matière d’alternance, le Lab’Afev donne la parole à Frédéric AUREGAN, ancien directeur d’agences et responsable de site pour BNP Paribas, et désormais Responsable Organisation de Zone et intrapreneur Altermotive chez BNP Paribas Leasing Solutions (BPLS).

« Salarié depuis près de 30 ans au sein du Groupe BNP Paribas, père de 3 grandes filles qui font (ou ont fait) des études, j’ai souhaité il y a deux ans m’inscrire dans une démarche d’accompagnement d’étudiants ayant eu moins de “chance” que ces dernières dans leur cursus. Au départ, je ne savais pas réellement comment faire. Mais le besoin de participer à l’égalité des chances grandissait en moi.

Réseau or not réseau : là est la question.

« Les étudiants dont le contexte familial et socio-économique ne permet pas d’avoir accès à un réseau de professionnels manquent de connaissances sur le monde de l’entreprise et ses codes, d’accompagnement comme de soutien. Cela les impacte, fatalement, notamment lorsqu’ils sont à la recherche d’un stage ou d’une alternance – l’absence de réseau constituant l’une des sources d’inégalités.

« Au cours de mes différents postes au sein de BNP Paribas, j’ai eu l’occasion de rencontrer de nombreux entrepreneurs. Chacun d’eux me faisait part de ses difficultés à recruter les “bonnes” personnes disposant des “bonnes” compétences pour développer son activité.

Des acteurs engagés pour répondre à enjeu précis

« Si l’entourage ne peut pas remplir pleinement ce rôle, il faut donc faire appel à un facilitateur et à des alliances. Ainsi, C’est au sein même de l’écosystème de BNP Paribas que je suis parvenu à identifier des acteurs qui pouvaient m’aider à répondre à cet enjeu.

« Par exemple, la Fondation BNP Paribas est fortement impliquée depuis plus de 20 ans sur le sujet de l’inclusion des jeunes, en particulier dans les quartiers dits “prioritaires” (via son programme Projet Banlieues, la charte Seine-Saint-Denis Égalité, son soutien à des structures comme Proxité ou l’Afev…). BNP Paribas, en tant que banque, dispose d’une bonne connaissance des TPE et des PME, mais aussi du monde associatif. J’y ai vu l’opportunité de faire de cette expertise une alliance.

« Enfin, je me suis aperçu que les collaborateurs du Groupe se mobilisaient souvent pour des actions de bénévolat, comme du “mentoring”. Par conséquent, les impliquer au sein d’un projet en faveur de l’égalité des chances semblait chose possible.

« Tous les ingrédients étaient là. Il ne me manquait plus que le moyen de mettre en œuvre mon projet. Or début 2018 a été mis en place le programme d’intrapreneuriat à impact positif People’s Lab4good au sein du Groupe. J’ai décidé de présenter mon dossier et il a été retenu. Après quatre mois d’incubation, je donnais naissance à Altermotive, mon concept de rencontres entre les étudiants et les dirigeants de PME, en faveur de l’égalité des chances.

Qu’est-ce qu’Altermotive ?

« Ce dispositif permet de mettre en relation des étudiants à la recherche de stages, d’alternances, et des clients entrepreneurs de BNP Paribas en France, au sein des quartiers prioritaires.

« Le principe est celui de la rencontre. Durant une matinée de “speed meeting”, l’entrepreneur présente son entreprise, afin de donner envie et de susciter l’intérêt des étudiants. S’ensuit une partie de “speed dating” au cours de laquelle l’étudiant se présente auprès de l’entrepreneur qu’il a choisi, afin d’échanger sur les opportunités d’alternances et de stages.

« L’important, c’est de coordonner l’offre et la demande de stages/alternances. Pour ce faire, le chargé d’affaires BNP Paribas recueille les besoins des entrepreneurs. L’association partenaire, quant à elle, se charge d’identifier des centres de formations regorgeant d’étudiants à la recherche d’une expérience professionnelle. Suivant cette logique, un collaborateur BNP Paribas en mécénat de compétences au sein de l’association 100 000 Entrepreneurs contacte aussi, localement, des organismes de formations. Altermotive fait donc intervenir plusieurs parties-prenantes : les chargés d’affaires BNP Paribas, les entrepreneurs, les associations et les organismes de formation.

« Le modèle s’avère réplicable, et d’autres alliances peuvent être mises en place – comme par exemple avec des collectifs de grandes entreprises œuvrant pour une économie plus inclusive, ou encore avec des collectivités territoriales.

« Aujourd’hui, il reste quelques points à approfondir pour ce projet, notamment la préparation des étudiants en amont et le suivi après l’événement. Néanmoins, je suis convaincu que ce programme – dont Marguerite Bérard, responsable du réseau BNP Paribas en France, a d’ores et déjà indiqué qu’il allait être développé dans l’ensemble des régions – ouvrira de belles perspectives à ces étudiants… »

Frédéric Auregan

Illustration : @cibi1974 pour #tribudesagiles




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »