Rechercher

Comment poursuivre son accompagnement à distance ? Alexia, mentor, nous raconte.

Comment poursuivre son accompagnement à distance ? Alexia, mentor, nous raconte.

Interrogée à l’occasion du Mois du Mentorat, Alexia nous avait parlé de son accompagnement au domicile de la petite Sena. Aujourd’hui, elle nous explique l’importance pour elle de garder le lien et nous raconte sa façon de gérer la situation.

“Depuis le début du confinement, afin de garder le lien, je fais deux visios par semaine avec Sena, petite fille de 5 ans que j’accompagne depuis septembre. La première semaine, ces séances étaient surtout basées sur la discussion, j’en ai profité pour prendre de ses nouvelles et celles de ses parents, lui demander comment elle s’occupait la journée et si elle arrivait à réaliser les exercices donnés par sa maîtresse. Dès le premier appel, j’ai pu constater qu’une quantité de dessins m’attendait déjà pour mon retour !

Nous avons réussi à garder certaines de nos habitudes, comme la lecture de deux tomes de Martine, livre de mon enfance, mais ce mentorat à distance a également été l’occasion de revisiter l’accompagnement. Je lui ai notamment fait découvrir la chambre dans laquelle j’ai grandi ou lui ai montré ma chienne, qu’elle avait déjà vue en photo, elle était très heureuse. Cette semaine, j’ai commencé aussi à introduire des jeux éducatifs en ligne, tout d’abord en envoyant des liens à son papa, après m’être assurée que cela lui convenait, puis en en faisant directement avec elle.

Pour la prochaine fois, je lui ai proposé de réaliser, chacune de notre côté, le défi de la #coronamaison relayé par Penelope Bagieu, consistant à dessiner son lieu de confinement idéal. J’ai hâte de lui présenter ma proposition (malgré mes maigres talents en dessin) et de découvrir sa version (l’occasion d’en apprendre un peu plus sur elle, j’en suis sûre !).”

 

Sylvia Tabet




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »