Rechercher

“Climat scolaire : une approche systémique et pragmatique” – Réseau Canopé 

“Climat scolaire : une approche systémique et pragmatique” – Réseau Canopé 

L’amélioration du climat solaire est un levier incontournable et une condition sine qua non pour favoriser les apprentissages, le bien-être et l’épanouissement des élèves. Plus que de lutte ou de prévention contre toutes les formes de violences, il s’agit donc bien de garantir de bonnes conditions de travail pour tous et toutes en prenant en compte à la fois le bien-être des élèves et des personnels, la bienveillance mutuelle, et de prévenir, en amont de leur apparition, des phénomènes aussi divers que le décrochage, l’absentéisme mais aussi le mal-être, les addictions, les discriminations…

Si le bien-être renvoie à un degré de satisfaction individuel des élèves ou des personnels, dans différents aspects de la vie scolaire (activités pédagogiques, relations…), il ne suffit pas à caractériser le climat scolaire, dont la définition fait intervenir des dimensions collectives, qu’elles soient relationnelles, pédagogiques, sécuritaires, et la mesure des critères à la fois objectifs et subjectifs.

Cette nouvelle approche du climat scolaire est donc à la fois systémique et pragmatique. Et parce que la qualité du climat scolaire est l’affaire de tous et le résultat d’une action collective qui vise la bienveillance et la confiance, elle s’adresse à tous les membres de la communauté éducative, des enseignants, jusqu’aux pilotes au niveau territorial, en passant par les chefs d’établissement, les personnels administratifs et de service, les accompagnants, mais aussi les élèves et leurs parents.

Des effets multiples

La relation entre le climat scolaire positif et la réussite des élèves a été largement montrée par la recherche internationale. Un climat scolaire positif a une influence significative sur la motivation à apprendre, il favorise l’apprentissage coopératif, la cohésion du groupe, la bienveillance, le respect et la confiance mutuels, ainsi que le sentiment d’appartenance. Associé à un taux significativement plus bas d’absentéisme, il joue sur l’exclusion scolaire et augmente les résultats scolaires, indépendamment des facteurs socio-économiques initiaux.

Ses effets sont également démontrés sur la sécurité dans les écoles, sur la santé mentale et sur les « conduites à risque » : les recherches montrent notamment qu’un climat scolaire positif est un facteur de résilience et de bien-être, et qu’il joue un rôle prépondérant dans la prévention de la violence. Il agit de manière favorable sur les états dépressifs, les idées suicidaires et la victimation et réduit les agressions et la violence, ainsi que le harcèlement.

Mais davantage qu’une définition du climat scolaire, ce sont les différentes dimensions – c’est-à-dire les différents facteurs explicatifs – agissant sur ce climat scolaire qu’il faut prendre en considération pour le faire évoluer. Sept facteurs interdépendants influencent la qualité du climat scolaire, et permettent de cerner tous les aspects du vécu scolaire des élèves et des personnels, chacun d’eux constituant donc un axe de travail, un levier d’amélioration du climat scolaire : la stratégie d’équipe, la justice scolaire, les stratégies pédagogiques, la prévention des violences et du harcèlement, la coéducation, les pratiques partenariales et la qualité de vie à l’école.

L’engagement de Réseau Canopé en faveur du Climat scolaire

Afin d’accompagner l’ensemble des membres de la communauté éducative dans l’amélioration du climat scolaire, Réseau Canopé développe de nombreuses ressources, accessibles et variées :

  • Le site web national de référence « Climat scolaire » propose des outils d’autodiagnostic du climat scolaire et une méthode proactive pour agir : actions concrètes à mettre en place, témoignages, résultats de la recherche… : autant de ressources pour informer et guider chacun, quel que soit son rôle et sa place.
  • Le webdocumentaire « Conflits à l’école. Les prendre en compte pour améliorer le climat scolaire » s’appuie sur des témoignages de praticiens, des situations commentées et des analyses, pour éclairer la notion de conflits et propose des outils transférables visant à les dépasser. Cet outil indispensable aux professionnels de l’éducation promeut et illustre la mise en œuvre de la communication non violente.
  • Comme en témoigne son titre Pour un climat scolaire positif, l’ouvrage de synthèse paru en 2015 vise, grâce à un éclairage de cette notion, à donner des éléments constitutifs d’une culture commune et une méthode d’aide à la prise de décision et à l’action en faveur d’un climat scolaire apaisé.
  • Les ateliers Canopé répartis sur tout le territoire accueillent l’ensemble des acteurs de la communauté éducative et leur proposent non seulement de nombreuses autres ressources transmedia, mais aussi des manifestations telles que des conférences, ateliers… N’hésitez pas à vous y rendre.

Contribution de Réseau Canopé pour la 10ème Journée du refus de l’échec scolaire (JRES) 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »