Rechercher

Autriche : du coaching personnalisé pour lutter contre les inégalités

Autriche : du coaching personnalisé pour lutter contre les inégalités

La lutte contre le décrochage scolaire – socialement très marqué – est devenue un sujet central du discours politique sur l’éducation en Autriche, notamment grâce aux efforts de la Commission européenne et de l’OCDE. C’est que le « déterminisme social » est très fort en Autriche. Ceci indique que notre système scolaire n’arrive pas à lutter contre les inégalités. L’une des raisons principales est la division – ou même la hiérarchisation – du système en secondaire. La Commission européenne et l’OCDE répètent sans cesse que la forte sélectivité du système autrichien – déjà à l’âge de 10 ans – a des effets négatifs sur les parcours d’éducation. Les points de transition se transforment souvent en points de rupture. Par ailleurs, la réussite scolaire dépend – plus que dans d’autres pays – du milieu socio-économique.

En Autriche, une stratégie nationale a été adoptée en 2012. Ce cadre stratégique s’oriente autour du triangle « système – école – individu ». Nous partons du principe que le taux d’abandon scolaire peut diminuer si les liens entre ces trois niveaux sont renforcés. La plupart des mesures au niveau du système et de l’école sont destinées à lutter contre les inégalités et à changer le système à moyen ou long terme. Il est difficile de mesurer les résultats concrets de ces mesures. C’est en effet au niveau de l’individu qu’on peut identifier les mesures les plus concrètes avec un impact direct sur les jeunes concernés.

Depuis 2013, « Jugendcoaching », financé par le ministère des Affaires sociales, est disponible dans toute l’Autriche. Il s’agit d’une offre de soutien pour les jeunes entre 15 et 19 ans. On essaye d’aider les jeunes, qui risquent d’être exclus, à retrouver des perspectives en leur offrant un soutien individualisé. Les méthodes sont l’orientation, l’accompagnement et le « case management ». L’objectif est de motiver les jeunes à poursuivre leur formation et à la terminer.

Jugendcoaching fait partie de tout un système de soutien pour des jeunes à risque d’exclusion. Situé à l’interface école-travail, le coaching se déroule en trois étapes en fonction des besoins, des  forces, des intérêts et des compétences des jeunes, afin de garantir que la formation la plus appropriée soit proposée. Il commence avec une simple orientation afin de permettre aux jeunes de continuer de façon autonome. Mais, si nécessaire, le Jugendcoaching peut être approfondi (case management) et peut s’étendre sur maximum un an. Il est important de noter que pour le Jugendcoaching comme pour les autres mesures de soutien, la coopération entre l’école et son environnement est indispensable.

Martin Pletersek, conseiller éducation du représentant l’Autriche auprès de l’Union européenne

Crédit photo ©Nuba-warum

 




Translate »