Rechercher

Association Coup de Pouce : “Renforcer les relations triangulaires entre l’enfant, l’enseignant et la famille”

Association Coup de Pouce : “Renforcer les relations triangulaires entre l’enfant, l’enseignant et la famille”

Contribution à la Journée du refus de l’échec scolaire 2019

Pour en savoir plus : refusechecscolaire.org

 

Depuis 35 ans, l’Association Coup de Pouce est animée par l’ambition de réduire les inégalités éducatives en agissant sur ses causes sociales et culturelles à travers une action qui vise autant les enfants que leurs parents. Elle a été conçue, et continue d’évoluer dans ce sens, comme un dispositif de prévention précoce qui agit tôt au moment-clé de l’entrée des enfants dans les apprentissages fondamentaux, où des premiers points de rupture sont possibles.

Le dispositif Coup de Pouce d’accompagnement périscolaire et périfamilial est destiné à des enfants de l’école élémentaire et à leurs parents. Il se décline à travers quatre programmes, les clubs Cla (Clubs de langage), Clé (Clubs de lecture-écriture), Cli (Clubs livres) et Clém (Clubs de lecture-écriture, mathématiques), respectivement conçus pour des élèves de Grande Section de maternelle, CP et CE1.

L’association considère que, pour qu’il soit efficace, l’accompagnement qu’elle propose doit se déployer sur deux niveaux. A un niveau macro : il doit s’agir d’une action conjuguée de la communauté éducative (mobilisation de l’école, des villes, d’autres acteurs associatifs, des familles) ; vision qui régit son mode de fonctionnement partenarial en général. A un niveau micro : il doit s’agir d’un acte éducatif destiné à renforcer les relations triangulaires entre l’enfant, l’enseignant et la famille qui permettent une dynamique sociocognitive déterminante pour la réussite scolaire.

Le positionnement théorique de Coup de Pouce s’inscrit globalement dans une logique d’«activation» des capacités de l’individu et de son autonomie. Il se traduit en un certain nombre de principes méthodologiques qui définissent notre action. L’efficacité de notre accompagnement repose sur la conjugaison de plusieurs caractéristiques :

  • Il s’adresse aux enfants et à leurs parents : la mobilisation des parents se fait de manière concrète, par l’exemplarité, et vise à renforcer leur sentiment de compétence dans l’accompagnement éducatif de leur enfant.
  • Il s’adresse à un petit groupe : un petit nombre d’élèves permet l’intégration de l’enfant au sein d’un groupe club de taille « acceptable » pour l’enfant en fragilité (vs isolement au sein du groupe-classe) et une incitation à la coopération avec les pairs. Espace d’expression, où la participation est possible et incitée, mais également cadrée, le Coup de Pouce permet de sortir les enfants de leur isolement (pour certains « se faire oublier » est une stratégie pour faire face à la difficulté) et de l’engrenage difficultés/retrait.
  • Il est destiné à faire accepter à l’enfant les contraintes de la situation d’apprentissage et à favoriser le développement de son « capital émotionnel ». Le Coup de Pouce place les enfants dans une ambiance propice à une meilleure gestion de leurs émotions : absence de domination d’un des enfants dans le groupe, régulation par l’intervenante des prises de parole, investissement personnel de l’animateur… Il propose une pédagogie positive et bienveillante où les compétences émotionnelles peuvent être stimulées, développées tout en faisant passer et travailler les différents savoirs disciplinaires traditionnels.

Dans l’écosystème éducatif actuel, l’investissement social donne une nouvelle orientation aux politiques publiques, destinée à mieux équiper les individus dans leurs parcours de vie face à l’évolution des besoins sociaux. Cette notion souligne la nécessité d’intervenir le plus en amont possible des situations problématiques, dès la petite enfance notamment, afin d’anticiper et prévenir les risques sociaux.

L’accompagnement Coup de Pouce propose un rapport au savoir et aux apprentissages, positif et résilient. Il s’agit bien, à travers notre intervention, et à ce moment précis du parcours des enfants de primaires, de développer leur capacité à devenir à cheminer vers l’autonomie, à oser prendre des risques et à devenir « entreprenant » dans leur scolarité et, au-delà, leur vie d’enfant et de futur adulte.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »